Programmes et services A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Chauffage au bois et pollution de l’air

L’air respiré par les Yukonnais est l’un des plus purs au Canada. Une étude de la qualité de l’air à Whitehorse démontre toutefois que dans quatre des neuf secteurs évalués, au cours des mois les plus froids de l’hiver, lorsque l’air stagne dans la vallée, la pollution peut atteindre des niveaux élevés.

Le chauffage au bois est une solution économique, verte et plaisante pour chauffer votre demeure.

Au Yukon, le bois est la source de chauffage principale d’au moins 15 % des habitations et la source d’appoint de 21 % des foyers.

Inversion de température

Les mois les plus froids de l’hiver sont propices aux inversions de température : un phénomène météorologique qui se produit lorsque l’air froid – et la pollution qu’il contient – est « emprisonné » au sol en raison de la présence d’air plus chaud en altitude. Au lieu d’être dissipé par les vents, cet air froid reste au sol, près des résidences, et du même coup, empêche le dispersement des fines particules rejetées par la fumée provenant du bois de chauffage. Cette accumulation de particules peut entraîner des risques pour la santé lors des périodes hivernales les plus froides.

Risques pour la santé

La fumée provenant de la combustion du bois peut irriter les poumons et les voies respiratoires, rendre la respiration difficile et empirer les maladies chroniques (ex. maladie cardiaque, bronchite chronique, emphysème, asthme). Les enfants, les personnes âgées et les personnes souffrant de maladies chroniques sont particulièrement vulnérables à la pollution de l’air.

Étude de la qualité de l’air à Whitehorse

Une récente étude menée sur deux ans a permis d’évaluer la qualité de l’air à Whitehorse. Selon les résultats, quatre secteurs (Kopper King, Hidden Valley, Range Road [nord] et Riverdale) présentaient des taux pollution plus élevés qu’ailleurs en raison de la fumée du chauffage au bois.

Consultations publiques sur la fumée provenant de la combustion du bois à Whitehorse

Durant l’automne 2018, le gouvernement du Yukon et la ville de Whitehorse ont organisé une série de consultations publiques à propos du chauffage au bois.

Sondage sur la fumée du chauffage au bois

Durant l’automne 2018, un sondage a été conduit au sujet de la fumée du chauffage au bois au Yukon. Un sommaire des informations obtenues lors des consultations publiques et du sondage sera rédigé, puis rendu accessible d’ici le printemps 2019.


Cote air santé

La cote air santé – qui permet d’évaluer la qualité de l’air de Whitehorse – est enregistrée toutes les heures. Elle peut toutefois ne pas représenter le niveau réel de pollution de certains quartiers, parfois inférieur.

Bois de chauffage – conseils

  • Entreposez le bois dans un endroit couvert pour le garder au sec.
  • Ne brûlez le bois que s’il est bien sec.
  • N’utilisez pas de papier taché, blanchi ou glacé pour allumer un feu.
  • Ajoutez graduellement des bûches fendues pour garder un feu vif.
  • Ouvrez au maximum le registre de la cheminée lorsque vous allumez ou ravivez un feu.
  • Nettoyez régulièrement votre cheminée et retirez-en les cendres froides.
  • Soyez attentif à ce qui s’échappe de votre cheminée : aucune émanation ne devrait être visible, ou une faible quantité de fumée blanche seulement.

Mesures incitatives pour améliorer l’efficacité énergétique

Le gouvernement du Yukon propose des mesures incitatives pour l’installation de systèmes de chauffage à plus haut rendement énergétique et la réalisation de travaux visant à améliorer l’isolation et à réduire la consommation d’énergie de votre habitation.

Nous joindre

Pour les plaintes concernant la qualité de l’air, appelez la ligne Info-pollution au 1-800-661-0525.

Pour toute question concernant les émissions de polluants atmosphériques et la surveillance de la qualité de l’air, composez le 867-667-5683.

 

Feedback

Leave this empty: