Programmes et services A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Sans alcool, par solidarité

Boire de l’alcool pendant la grossesse est la seule cause connue des troubles du spectre de l’alcoolisation fœtale (TSAF).

La consommation d’alcool par une femme enceinte, même en petite quantité, peut nuire au développement du fœtus qu’elle porte. Or, une femme enceinte qui boit plus de deux verres d’alcool par jour ou qui en boit fréquemment cause encore plus de tort à son bébé. Tous les efforts qu’elle fera pour arrêter de boire pendant sa grossesse auront un effet positif sur son enfant.

Comment encourager une femme à vivre une grossesse sans alcool?

Les habitudes de consommation d’une femme sont fortement influencées par celle de son entourage. Voici quelques conseils que les partenaires, membres de la famille et amis peuvent mettre en pratique pour aider une femme à ne pas boire d’alcool durant sa grossesse :

  • Lors de réunions entre amis, pensez à proposer des boissons non alcoolisées, comme du jus, de l’eau ou du thé. Ou encore, servez le soda et les jus de fruits dans des verres aux formes originales.
  • Rendez-lui service; offrez-lui de garder les enfants, de préparer le repas ou de faire les courses à sa place. Demandez-lui ce que vous pouvez faire pour diminuer son stress.
  • Favorisez une « culture de la modération » en essayant de réduire les effets nocifs que la consommation d’alcool peut avoir sur vous ou sur les autres. Nos habitudes de consommation d’alcool sont influencées par celles de notre entourage. 
  • Faites une « pause » d’alcool pendant sa grossesse ou évitez de boire quand elle est avec vous. Il peut être très encourageant pour elle d’avoir à ses côtés des personnes qui décident de ne pas consommer d’alcool en même temps qu’elle, pendant une partie ou toute la durée de sa grossesse.
  • Lorsque vous sortez entre amis, choisissez de vous rencontrer dans un café ou dans un restaurant plutôt que dans un bar.
  • Faites des activités qui n’invitent pas à consommer de l’alcool – regardez un film, allez faire une promenade ou allez voir un spectacle.
  • Parlez-en et faites preuve de sensibilité. L’alcool est souvent une façon de faire face à des situations difficiles, comme la dépression ou l’isolement. Dites-vous que les gens font de leur mieux; faites-leur savoir que vous serez là pour les aider le moment venu.

Où trouver de l’aide

Si votre consommation d’alcool ou celle d’un ami ou d’un membre de la famille vous inquiète, contactez le Bureau de lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie au 1-855-667-5777, ou parlez-en à un professionnel de la santé. Éviter l’alcool ou réduire sa consommation à n’importe quel stade de la grossesse est bénéfique aussi bien pour la mère que pour l’enfant.

Ressources pour l’ensemble du Yukon

Services pour le mieux-être mental et la lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie 

Centre de développement de l’enfant
867-456-8182
1-866-835-8386

Fetal Alcohol Syndrome Society of Yukon
867-393-4948

Services offerts dans les collectivités

Services régionaux – Travailleurs sociaux 

Services pour le mieux-être mental et la lutte contre l’alcoolisme et la toxicomanie partout au Yukon 

Centres de santé 

Many Rivers Counselling

Membres du comité consultatif interservices sur les TSAF

Santé et Affaires sociales Ministère de la Justice Bureau du médecin hygiéniste en chef du Yukon Ministère de l’Éducation Société des alcools du Yukon
Direction de la condition féminine Société d’habitation du Yukon Conseil des Ta’an Kwäch’än Première nation des Kwanlin Dün Première nation de Little Salmon/Carmacks
Parents Adultes vivant avec un TSAF Fetal Alcohol Spectrum Society of Yukon Centre de développement de l’enfant Yukon Association of Community Living
Challenge Disability Resource Group Armée du Salut GRC Teegatha’Oh Zheh Options for Independence

Ressources

Feedback

Leave this empty: