Programmes et services A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

Dépistage colorectal Yukon

Il est recommandé aux personnes âgées de 50 à 74 ans d’effectuer un test de dépistage colorectal même si elles ne présentent aucun symptôme.

Passez le test dès aujourd’hui pour prévenir, dépister et traiter la maladie rapidement!

Au Yukon, le cancer du côlon est la deuxième cause de tous les décès attribuables au cancer, après celui des poumons. Les risques de développer cette maladie augmentent avec l’âge. De fait, plus de 90 % des nouveaux cas diagnostiqués sont des personnes de plus de cinquante ans. Il est possible de prévenir le cancer colorectal ou de le déceler à un stade peu avancé en effectuant tous les deux ans des tests de dépistage. Les traitements de ce type de cancer sont les plus efficaces lorsque la maladie est détectée à un stade précoce. Le test immunochimique fécal (TIF) peut détecter les signes avant-coureurs du cancer du côlon et vous sauver la vie.

FAITES LE TEST!  – Le TIF est un test à faire chez soi. Il requiert peu de préparatifs. Vous n’avez en effet qu’un seul échantillon à prendre. Suivez les instructions comprises dans la trousse, puis rapportez l’échantillon et la fiche de demande d’analyse dans les deux ou trois jours suivants le prélèvement (le plus tôt sera le mieux). Déposez le tout à l’un des endroits suivants : le centre de santé de votre localité, l’Hôpital communautaire de Dawson ou de Watson Lake ou le laboratoire de l’Hôpital général de Whitehorse. Vos analyses seront faites à Whitehorse et les résultats seront transmis à votre fournisseur de soins primaires. Sachez que de nombreuses raisons peuvent expliquer un résultat positif au TIF – la détection de cellules précancéreuses ou cancéreuses n’est qu’une des raisons possibles. Si vos résultats sont normaux, vous recevrez une lettre du programme de dépistage pour vous inviter à refaire le test dans deux ans.

N’attendez pas l’apparition de symptômes pour passer un test de dépistage! Même si vous vous sentez bien, vous pouvez, à votre insu, avoir des polypes ou le cancer du côlon.


Pour vous procurer une trousse ou obtenir de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre fournisseur de soins primaires.
Seuls les médecins ou les fournisseurs de soins primaires peuvent déterminer si le TIF vous convient.


FOIRE AUX QUESTIONS

Qu’est-ce que le cancer colorectal?

Généralement, le cancer colorectal se développe à partir d’excroissances appelées « polypes ». Ceux-ci se forment sur les parois internes du rectum ou du côlon et sont habituellement sans conséquence. En grossissant, certains polypes peuvent cependant se transformer en tumeur cancéreuse. Presque tous les cas de cancer colorectal commencent avec le développement de polypes bénins (non cancéreux).

Qui est à risque?

Vous êtes plus à risques de développer un cancer du côlon si :

  • au moins une personne dans votre famille a déjà eu des polypes ou un cancer colorectal; 
  • vous avez déjà eu des polypes;
  • vous êtes atteint d’une maladie inflammatoire de l’intestin (ex. colite ulcéreuse ou maladie de Crohn).

Si des membres de votre famille ont déjà souffert de la maladie, vous devriez passer des tests de dépistage avant l’âge de 50 ans. Différentes méthodes peuvent être employées pour effectuer le dépistage, y compris la colonoscopie. Pour sélectionner le test qui correspond le mieux à votre situation, discutez de vos antécédents familiaux avec votre fournisseur de soins de santé.

Quels sont les symptômes?

Bien des personnes atteintes de cancer colorectal n’ont aucun symptôme au premier stade de la maladie. Toutefois, lorsque les symptômes apparaissent, ils varient selon la taille de la tumeur et l’endroit où elle se loge dans le gros intestin. Il vaut donc mieux passer régulièrement un test de dépistage et ne pas attendre que les symptômes se manifestent. Les symptômes suivants peuvent indiquer la présence d’un cancer colorectal :

  • constipation ou diarrhée;
  • selles plus étroites qu’à l’habitude;
  • crampes abdominales;
  • sang dans les selles;
  • perte de poids inexpliquée ou perte d’appétit;
  • sensation de plénitude;
  • nausées et vomissements;
  • gaz et ballonnements;
  • léthargie (fatigue);
  • douleur ou inconfort au niveau de l’abdomen.

Comment peut-on prévenir le cancer colorectal?

Pour réduire les risques de cancer colorectal, adoptez un mode de vie sain et passez régulièrement des tests de dépistage. Voici de bonnes habitudes à prendre pour préserver la santé de votre côlon :

  • Privilégiez une alimentation saine. Mangez plus de fruits et de légumes. Faites des choix santé et limitez votre consommation de viande rouge, de viandes transformées, de gras saturés et de sel.
  • Soyez actif! La pratique d’activités physiques modérées chaque jour pendant trente minutes contribue à la santé de votre côlon. C’est simple : plus vous êtes actif, plus vous réduisez vos risques de cancer colorectal.
  • Cessez de fumer ou réduisez votre consommation de cigarettes.
  • Diminuez votre consommation d’alcool. Si vous désirez prendre un verre, respectez les Directrices de consommation d’alcool à faible risque. Moins vous consommez d’alcool, plus vous réduisez vos risques de cancer.
  • Discutez avec votre fournisseur de soins primaires. En plus d’être une excellente source d’information, ces professionnels de la santé peuvent vous aider à déterminer ce que devrait être votre poids santé, à arrêter de fumer et à sélectionner le type de test de dépistage du cancer colorectal qui correspond le mieux à votre situation.
  • Passez un test de dépistage. Réalisés régulièrement, ces tests pourraient vous sauver la vie.


Mars : le Mois de la sensibilisation au cancer colorectal

Dans tout le territoire, le gouvernement du Yukon lance un programme de dépistage du cancer colorectal et une campagne de sensibilisation pour mieux prévenir cette maladie. En collaboration avec ses partenaires, le gouvernement organise le passage à Whitehorse de la Tournée du côlon géant – une initiative de l’Association canadienne du cancer colorectal – dans le but de faire connaître la nouvelle campagne soulignant le Mois de la sensibilisation au cancer colorectal, en mars. La Tournée du côlon géant a créée pour informer le public sur les signes et symptômes du cancer colorectal, mais aussi sur les autres maladies du côlon. Jusqu’à présent, un peu plus de 2 400 visiteurs ont pu découvrir cette exposition interactive.

Mme Pauline Frost en compagnie de M. Peter Johnston, grand chef du Conseil des Premières nations du Yukon, lors de la conférence de presse du 3 mars 2017 sur le programme de dépistage du cancer colorectal.


Visite du colon géant en compagnie du médecin hygiéniste en chef du Yukon, le Dr Brendan Hanley.
Les 4 et 5 mars 2017, le gouvernement a organisé le passage à Whitehorse de la Tournée du côlon géant – une initiative de l’Association canadienne du cancer colorectal – dans le but de faire connaître le Mois de la sensibilisation au cancer colorectal. Plus de 2 400 visiteurs ont pu découvrir cette exposition interactive.

Documents

Coordonnées :

Dépistage colorectal Yukon

Téléphone : (867) 667-5497

Sans frais (Yukon, Nunavut et T.N.-O.) : 1-844-347-9856

Feedback

Leave this empty: