Programmes et services A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

| suivante >

Les tests de qualité de l’air se poursuivent au Yukon

Pour diffusion immédiate # 18-145
Le 04 juil. 2018

L’air respiré par les Yukonnais est l’un des plus purs au Canada, mais une récente étude démontre que certains points pourraient être améliorés. De novembre 2015 à avril 2017, neuf secteurs de Whitehorse ont fait l’objet d’une étude de la qualité de l’air menée en collaboration avec la Ville de Whitehorse et Santé Canada.

Selon les résultats de l’étude, quatre secteurs (Kopper King, Hidden Valley, parc de maisons mobiles de Takhini et Riverdale) ont des niveaux de pollution plus élevés, notamment pendant l’hiver, ce qui pourrait s’expliquer par l’augmentation de la fumée du chauffage au bois résidentiel en particulier durant les périodes les plus froides. Dans les endroits comme les vallées, l’air froid et l’humidité peuvent se mélanger à la fumée, qui est retenue près du sol au lieu d’être dissipée par le vent.

Il n’y a pas de risque immédiat pour la santé publique; toutefois, la fumée du bois peut irriter les poumons et les voies respiratoires – particulièrement chez les enfants et les personnes âgées –, ce qui peut provoquer des crises d’asthme et aggraver les maladies chroniques pulmonaires ou cardiaques.

Dans le cadre de cette étude, le contrôle se poursuivra à Whitehorse. Un appareil de mesure transportable pour les feux de forêt sera ajouté au matériel existant, et une station de surveillance sera installée à Dawson. Le gouvernement du Yukon travaillera de concert avec les collectivités pour promouvoir un brûlage du bois plus responsable, et se servira des données supplémentaires pour orienter ses efforts d’amélioration de la qualité de l’air dans les prochaines années.

« Nous sommes privilégiés d’habiter dans un endroit où la qualité de l’air est l’une des plus pures au Canada, mais nous pouvons toujours faire mieux. Grâce aux futures recherches, aux discussions et à la surveillance, le gouvernement pourra prendre des décisions afin d’améliorer la pureté de l’air que nous respirons. »

Mme Pauline Frost, ministre de l’Environnement

« Les deux plus grandes sources de pollution de l’air au Yukon sont la fumée des feux de forêt en été et la fumée du chauffage au bois résidentiel en hiver. Nous pouvons en faire davantage pour que les Yukonnais respirent l’air le plus pur possible. »

Dr Brendan Hanley, médecin hygiéniste en chef du Yukon

En bref
Les secteurs surveillés étaient le parc de maisons mobiles Kopper King, Range Road (parc de maisons mobiles Northland), Porter Creek (École Jack-Hulland), Takhini (immeuble de la Commission géologique), Hillcrest/McIntyre (École Elijah-Smith), Hidden Valley, Riverdale, Copper Ridge et le centre-ville de Whitehorse (412, rue Steele, station nationale de surveillance de la qualité de l’air).

| suivante >

Feedback

Leave this empty: