Programmes et services A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

< précédente | suivante >

Nouvelle étude visant à surveiller la qualité de l’air à Whitehorse

Pour diffusion immédiate # 15-344
Le 10 nov. 2015

WHITEHORSE — Le gouvernement du Yukon s’est associé à la Ville de Whitehorse afin de surveiller la quantité de fines particules dans l’air de Whitehorse au cours de la prochaine année.

« La surveillance ciblée des émissions atmosphériques nous permettra d’être mieux renseignés pour protéger la santé des Yukonnais », a déclaré le ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Mike Nixon. « Cette étude servira à mesurer les émissions provenant de toutes les sources possibles, y compris des appareils de chauffage au bois, des véhicules automobiles et des feux de forêt. »

Neuf appareils de surveillance de la qualité de l’air ont été installés par un spécialiste du domaine avec l’aide de la Ville de Whitehorse et du bureau du médecin hygiéniste en chef du Yukon. Chacun des endroits choisis l’a été en fonction de plusieurs critères, notamment la proximité des zones les plus habitées de la ville, la sécurité du lieu ainsi que sa facilité d’accès, et la quantité de fines particules émises à l’endroit.

« La grande variété d’endroits surveillés et la période de surveillance d’une année nous permettront d’avoir une meilleure compréhension de la qualité de l’air dans tous les secteurs de Whitehorse », a indiqué le ministre de l’Environnement, M. Wade Istchenko. « Grâce à la surveillance des émissions atmosphériques et la mise en place d’une réglementation à l’égard de celles-ci, nous pourrons mieux protéger la santé humaine et environnementale. »

Les appareils de surveillance sont installés aux endroits suivants : Porter Creek, Hidden Valley, Takhini Nord, parc de maisons mobiles Takhini, Hillcrest/McIntyre, Riverdale, Copper Ridge, Kopper King et la station existante de surveillance de la qualité de l’air au centre-ville.

« Notre ville est très diversifiée sur le plan topographique », a souligné le maire de Whitehorse, M. Dan Curtis. « Cette étude nous permettra d’avoir un portrait plus précis des concentrations de la fumée de combustion du bois dans l’ensemble des quartiers de la ville et nous donnera l’occasion de sensibiliser la population sur ce sujet. »

< précédente | suivante >

Feedback

Leave this empty: