Programmes et services A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

< précédente | suivante >

De jeunes Yukonnais s’attaquent à la stigmatisation associée à la santé mentale

Pour diffusion immédiate # 15-075
Le 06 mars 2015

WHITEHORSE – Cette semaine, un groupe d’élèves et d’organisateurs scolaires ont rencontré le ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Mike Nixon, pour lui faire part de ce qu’ils ont appris lors d’un sommet pour les jeunes sur la santé mentale qui a eu lieu l’automne dernier à Ottawa.

La campagne LA TÊTE HAUTE de la Commission de la santé mentale du Canada est la plus importante initiative destinée à sensibiliser les jeunes à la stigmatisation associée à la santé mentale. Lors du sommet de novembre dernier, des jeunes de partout au pays se sont rassemblés dans le but de changer les choses et de lutter contre les préjugés liés aux troubles de santé mentale.

« Lorsque j’ai appris que des élèves yukonnais ont assisté au sommet LA TÊTE HAUTE, j’ai voulu qu’ils me racontent leur expérience de vive voix. Au fil des discussions, nous avons conclu qu’il nous faut sensibiliser collectivement la population au mieux-être mental », a affirmé M. Nixon. « En tant que société, nous parlons davantage de santé mentale qu’auparavant, mais le temps est venu de mettre fin à la stigmatisation associée aux maladies mentales. »

En plus de prendre part à des ateliers et des exercices, les élèves ont assisté à des conférences données par des gens ayant souffert de troubles de santé mentale et qui sont maintenant en voie de guérison. Les élèves ont également discuté des façons concrètes de combattre les préjugés à propos de la santé mentale ainsi que des conséquences de l’intimidation, de la dépression et du suicide. Ils ont ensuite été chargés de véhiculer le message dans leur école et leur collectivité.

« J’aimerais remercier ce groupe d’élèves d’être de si bons meneurs », a ajouté M. Nixon. « La question de la santé mentale peut s’avérer délicate et complexe, et ces jeunes méritent d’être félicités pour leur volonté de changer les choses. »

La Commission de la santé mentale du Canada joue un rôle essentiel en ce qui a trait à l’amélioration des soins et à la sensibilisation aux attitudes et comportements discriminatoires des Canadiens par rapport aux troubles de santé mentale. Par ailleurs, un prix d’innovation international a récemment été décerné à la Commission pour ses initiatives de lutte contre la stigmatisation.

« Je travaille dans le domaine depuis plus de 30 ans », a affirmé la directrice générale de la Commission, Mme Louise Bradley. « À ce stade de ma carrière, rien n’est plus enthousiasmant que de découvrir de futurs leaders dans les collectivités. Les jeunes ont tant à offrir, et il y a tellement de choses que l’on peut apprendre d’eux. »

Pour en savoir davantage : Commission de la santé mentale du Canada.

< précédente | suivante >

Feedback

Leave this empty: