Ce que peuvent faire les Yukonnais en cette Journée internationale de sensibilisation à l’ETCAF

Programmes et services A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z

| suivante >

Ce que peuvent faire les Yukonnais en cette Journée internationale de sensibilisation à l’ETCAF

Pour diffusion immédiate # 14-204
Le 08 sept. 2014

WHITEHORSE — En ce mardi 9 septembre, Journée internationale de sensibilisation à l’ensemble des troubles liés à l’alcoolisation fœtale (ETCAF), le ministère de la Santé et des Affaires sociales et le ministère de la Justice demandent aux Yukonnais de s’arrêter quelques instants afin de réfléchir à la façon dont ils pourraient aider des femmes enceintes à avoir des bébés en santé.

« Il est important de rappeler aux gens que la question des troubles causés par l’alcoolisation fœtale est complexe et que les personnes aux prises avec des dépendances, y compris les futures mères, ont besoin de notre compassion et de notre soutien », a déclaré le ministre de la Santé et des Affaires sociales, M. Doug Graham. « J’aimerais remercier les responsables des programmes et services, tant gouvernementaux que non gouvernementaux, qui soutiennent les familles et les particuliers aux prises avec un trouble causé par l’alcoolisation fœtale (TCAF). »

La première Journée internationale de sensibilisation à l’ETCAF a été célébrée à Auckland, en Nouvelle-Zélande. Les cloches de l’Église méthodiste Mt. Albert ont alors sonné à 9 h 9 pour inviter les gens à une « minute de réflexion ». Depuis, le mouvement a pris de l’ampleur dans le monde entier.

« De nombreux Yukonnais sont touchés par un trouble causé par l’alcoolisation fœtale — non seulement les personnes chez qui ce trouble incurable a été diagnostiqué —, mais aussi les familles et les amis », a souligné le ministre de la Justice, M. Mike Nixon.

Les personnes souffrant d’un TCAF ont accès à des services et à du soutien grâce à un large éventail de programmes subventionnés par le gouvernement.

Le ministère de la Santé et des Affaires sociales finance l’organisme Options for Independence, lequel a récemment été reconnu à l’échelle nationale pour son projet de logements spécialement conçus pour les personnes vivant avec un TCAF. De plus, la Fetal Alcohol Syndrome Society (FASSY) a reçu un soutien financier qui lui permettra d’offrir une autre séance de formation axée sur la gestion de cas; les participants y apprendront à travailler de manière plus efficace avec les personnes aux prises avec un TCAF.

« Par ailleurs, de nombreux facteurs peuvent amener une femme à consommer de l’alcool pendant la grossesse, et il n’existe pas de solutions faciles à ce problème », a ajouté M. Nixon. « Le gouvernement continue de donner suite aux engagements qu’il a pris de se pencher sur la question des TCAF, notamment en mettant en œuvre un plan d’action relatif à l’ensemble des troubles causés par l’alcoolisation fœtale. »

En plus du soutien et des services que le gouvernement offre, la FASSY fournit dans le territoire des services d’intervention directe, de prévention et de sensibilisation. Pour en savoir plus sur la façon d’aider les femmes enceintes à donner naissance à des bébés en santé, visitez le site Web www.FASSY.org (en anglais).

| suivante >

Feedback

Leave this empty: